Meylo souffle la douceur avec son single Lila

Meylo, nouveau single Lila

Meylo, nouveau single Lila

Meylo est de retour avec une jolie compo : Lila, produite et arrangée avec Vanupié, qui annonce un première EP de soul moderne.

Après une reprise d’Olly Murs, Meylo se lance avec sa composition Lila sur le label Underdog Records.

Elle s’appelle Meylo et vient de sortir Lila, joli premier titre, après un cover d’Olly Murs très réussie. C’est classe, élégant, et nous permet de découvrir l’univers de la jeune chanteuse originaire du Togo. Du coup, en attendant ses premières compos on a voulu en savoir un peu plus sur elle…

MEYLO, sa reprise d'Olly Murs s'appelle Dance with me tonight

MEYLO, sa reprise d’Olly Murs s’appelle Dance with me tonight

« Mes origines influencent toujours ma musique surtout lorsqu’il s’agit d’y apporter du rythme. Étant d’origine togolaise, mes parents faisaient beaucoup d’animations musicales pour des événements et c’est à travers ça que j’ai compris l’importance des tams tams et percussions qui sont les bases de la musique africaine » nous a raconté Meylo.

Voici le clip de Lila :

Depuis l’enfance elle baigne dans un univers musical et mélodique, elle apprend la musique au son des vibrations, et de la rythmique des percussions, un éveil artistique à la fois précoce mais aussi tardif par sa volonté de ne partager que tardivement la richesse qui est née de cette exposition naturelle aux sons d’ici et d’ailleurs. Après l’apprentissage de la guitare à l’adolescence, Meylo apprivoise sa voix, et ses émotions pour transmettre son âme à travers sa musique. Dans cette ballade d’un genre nouveau, MEYLO se dévoile et nous laisse découvrir toute la douceur de son âme et la profondeur de ses textes.

Mis en image par FABRICE ZAREBA (Alpha Blondy, Vanupié, Tiken Jah Fakoly, …), le monde de LILA est un univers apaisant ou la pureté est reine.

Meylo à suivre de près sur le web

Meylo, label Underdog Records

Meylo, label Underdog Records

 

Publicités

Kendra Morris, Super Woman

Kendra Morris, Woman, Babble

Kendra Morris, Woman, Babble

Kendra Morris, c’est une de nos artistes préférées, vous devez commencer à le savoir si vous venez souvent voir ce qui se passe Dans La Tête des Filles. Elle sort un single pop à tomber par terre de bonheur : Woman.

Pour vous donner une petite idée de la musique de Kendra Morris, c’est de la soul 70’s totalement passionnante avec une esthétique propre de chez Wax Poetics. Les deux premiers titres « Le Snitch » et le très smooth « Twist & Burn » qui ouvrent le bal établissent un lien parfait entre Banshee et cet EP.

On vous présente le clip de Woman, écrit en réaction contre le grand n’importe quoi qui règne sur Instagram :

« Quand j’ai écrit Woman, j’étais en studio, troublée après m’être laissée surprendre à regarder des photos de femmes sur Instagram. Je me retrouvais traumatisée par les images postées par quelqu’un que je ne connaissais absolument pas. En regardant le profil de cette personne, je trouvais tout à coup ma vie insignifiante. C’est vrai que je suis un peu horrifiée par toutes ces photos de personnes qui mettent en scène leur vie sur les réseaux sociaux. Ce n’était pas seulement cette personne en particulier qui me mettait mal à l’aise, c’était l’idée de me retrouver obligée de me comparer à elle et d’y penser sans cesse. Aussitôt, le refrain de Woman m’est venu à l’esprit : always gotta be a woman making me feel like shit. »
C’est clair, net et sans bavures, on n’aurait pas dit mieux.

Kendra Morris, Banshee, Woman

Kendra Morris, Banshee, Woman

Avec sa voix de velours et bien sensuelle comme il se doit, elle sait s’adapter à toutes les tendances surtout sur le quasi-futuriste « Woman » ou, plus frappant encore, « Avalanche » où elle n’hésite pas à incorporer des éléments trap avec ses hi-hats robustes et sa TR-808 bien marquante.

Kendra Morris, Babble

Kendra Morris, Babble

Hormis ces tendances actuelles, la new-yorkaise reste fidèle à elle-même lorsqu’il s’agit d’émouvoir son auditeur via des interprétations grandioses sur des productions très « blaxploitation » comme la cinématographique « Wizards Float », « Cry Sometimes » ainsi que les rythmiques hip-hop d’ »Epilogue ».

Kendra Morris, photo

Kendra Morris, photo

Vous l’avez compris, Kendra Morris est de retour et est à l’aise dans ses baskets avec Babble. A mi-chemin entre soul, blues et rock, la belle new-yorkaise nous prouve qu’elle n’a rien perdu de sa fougue et de sa sensualité par rapport à quatre ans plus tôt. Et c’est justement ce qu’il nous manquait pour combler notre été.

un conseil, suivez là sur Facebook : https://www.facebook.com/kendramorrismusic

On est séduit par Maya Kamaty !

LT8A6224-2

Maya Kamaty, souvenez-vous de ce nom ! Ecris-moi est son premier single et s’avère bien séduisant. Lauréate des prix Alain Peters et Musiques de l’océan Indien l’an dernier, Maya Kamaty balade depuis quelques mois déjà sa folk créole dans l’Hexagone. Perfectionniste, elle planche sur son premier album : une variété créole fraîche et entraînante qui laisse penser que le Viraz 2014 est loin d’être le dernier.