Meylo souffle la douceur avec son single Lila

Meylo, nouveau single Lila

Meylo, nouveau single Lila

Meylo est de retour avec une jolie compo : Lila, produite et arrangée avec Vanupié, qui annonce un première EP de soul moderne.

Après une reprise d’Olly Murs, Meylo se lance avec sa composition Lila sur le label Underdog Records.

Elle s’appelle Meylo et vient de sortir Lila, joli premier titre, après un cover d’Olly Murs très réussie. C’est classe, élégant, et nous permet de découvrir l’univers de la jeune chanteuse originaire du Togo. Du coup, en attendant ses premières compos on a voulu en savoir un peu plus sur elle…

MEYLO, sa reprise d'Olly Murs s'appelle Dance with me tonight

MEYLO, sa reprise d’Olly Murs s’appelle Dance with me tonight

« Mes origines influencent toujours ma musique surtout lorsqu’il s’agit d’y apporter du rythme. Étant d’origine togolaise, mes parents faisaient beaucoup d’animations musicales pour des événements et c’est à travers ça que j’ai compris l’importance des tams tams et percussions qui sont les bases de la musique africaine » nous a raconté Meylo.

Voici le clip de Lila :

Depuis l’enfance elle baigne dans un univers musical et mélodique, elle apprend la musique au son des vibrations, et de la rythmique des percussions, un éveil artistique à la fois précoce mais aussi tardif par sa volonté de ne partager que tardivement la richesse qui est née de cette exposition naturelle aux sons d’ici et d’ailleurs. Après l’apprentissage de la guitare à l’adolescence, Meylo apprivoise sa voix, et ses émotions pour transmettre son âme à travers sa musique. Dans cette ballade d’un genre nouveau, MEYLO se dévoile et nous laisse découvrir toute la douceur de son âme et la profondeur de ses textes.

Mis en image par FABRICE ZAREBA (Alpha Blondy, Vanupié, Tiken Jah Fakoly, …), le monde de LILA est un univers apaisant ou la pureté est reine.

Meylo à suivre de près sur le web

Meylo, label Underdog Records

Meylo, label Underdog Records

 

Publicités

Christine and the Queens dévoile Doesn’t matter avant la sortie de l’album Chris

Christine-and-the-Queens - Chris

Christine-and-the-Queens – Chris

« CHRIS » reviendra à la rentrée, et dévoile le clip envoûtant de « Doesn’t Matter »

Christine & The Queens (ou Chris, si vous préférez) prépare activement son retour dans les bacs. Ainsi, après la sortie de son premier single très efficace Damn, Dis Moi (qu’elle est déjà allée présenter aux Etats-Unis), la chanteuse est de retour avec Doesn’t Matter, un morceau tout aussi efficace.

Christine and the Queens

Christine and the Queens

Attendu depuis des années et teasé depuis des mois, le nouvel album de Christine and the Queens a enfin un nom, une pochette et une date. Il se nommera Chris, comme son nouveau pseudonyme et sortira le 21 septembre prochain. Après le duo de titres “Damn, dis-moi” et “Girlfriend”, Héloïse Letissier en sortira un nouveau ce jeudi 5 juillet : “Doesn’t Matter”/“Doesn’t Matter (Voleur de soleil)”.

Christine and the queens, la pochette de Chris

Christine and the queens, la pochette de Chris

« J’ai le plus étrange mais le plus beau métier du monde », à t-elle expliqué à Zane Lowe. Je peux choisir et décider de qui je veux être et jusqu’où je peux aller« . Aussi, elle poursuit : « Cela devait être Chris parce que jétais plus audacieuse et plus forte, j’avais plus de muscles. C’est comme s’autoriser à devenir plus que ce que l’on est. C’est pourquoi, pour moi, ça ne semblait pas être une acrobatie ou un grand écart‘. Et visiblement, le personnage de Chris lui réussi.

Doesn't matter - Christine and the queens

Doesn’t matter – Christine and the queens

Voici à découvrir, le clip de Doesn’t Matter de Christine and the Queens :

Côté clip, c’est avec Colin Solal Cardo que Christine and the Queens travaille. Celui qui a déjà collaboré avec Jack White ou Alicia Keys explique que l’interprète de « Here » voulait « fabriquer une vidéo qui s’affranchisse des codes du clip, dans une approche brute, radicale et tournée vers le cinéma ». C’est alors qu’en compagnie de Romain Guillermic (chorégraphe et danseur) que Christine and the Queens a improvisé des plans séquences articulés autour de la danse avant que Colin Solal Cardo puise dans ce ballet pour articuler l’histoire de « Doesn’t Matter (Voleur de Soleil) ».

En savoir plus sur Christine and the Queens

Christine and the Queens, nouvel album, Chris

La Féline toujours indomptée avec Senga, extrait de son nouvel album Triomphe

La Féline, Agnès Gayraud

La Féline, Agnès Gayraud

La Féline sort le clip de Senga et sa vidéo puissante et vénéneuse, avant un second album Triomphe que nous vous présentons en exclusivité

En l’espace de deux albums, La Féline est en passe de s’imposer comme une artiste culte, aussi féminine qu’intellectuelle, et inventant avec lyrisme sa propre voie artistique.

Le 27 janvier prochain sortira son album Triomphe, qui fait suite à Adieu L’enfance, paru en 2014. Le premier extrait Senga est un poésie visant au fantastique, une histoire pour adulte à base de chamanisme, de nature ensorcelante, et de loups féroces. Force de l’imagination, en un titre, La Féline nous emmène dans son monde, violent et pur, où vivent encore les sorciers, les légendes et les châtiments.

La Féline, Senga

La Féline, Senga

Pour le clip de Senga, le collectif As Human Pattern a imaginé la traque d’une figue humaine fantasmagorique qui heurte par son existence celle de villageois. Senga est une créature libérée et sauvage, elle incarne une humanité qui fascine mais qu’on est aussi tentés de domestiquer. Pour l’incarner, la performance de la danseuse Hélène Rocheteau est à couper le souffle.

Voici le clip de Senga :

Ici, tout est clair, limpide : une basse, une guitare, un clavier et une boîte à rythmes, pour le choix de l’épure, qui sied on ne peut mieux aux chansons, aux textes ciselés. Si les teintes dans lesquelles se déclinent l’album sont celles de l’introspection et plutôt sombres, il subsiste toujours des traces d’un ADN pop, qui amène une belle singularité à l’album, les mélodies emballant à merveille l’intensité des propos .

Agnès Gayraud poursuit son exploration de la pop écorchée et littéraire avec un nouvel album Triomphe très attendu et dont on connait aussi l’extrait Trophée sorti il y a quelques mois en collaboration avec Mondkopf venu prêter main forte et boucles digitales.

A écouter en audio, le titre Trophée :

De son goût pour l’écriture à ses mélodies réfléchies, en passant par son rapport au son et aux boucles électroniques, La Féline crée une œuvre personnelle et sans concession. Tout est limpide et maîtrisé dans une musique qui vise l’intime, la confession et l’élévation par l’art. Un concert à la Maroquinerie le 16 mars 2017 couronnera la sortie de l’album Triomphe chez Kwaidan Records

La Féline tient un blog au titre génial : Moderne c’est déjà Vieux et sa visite est forcément conseillée : https://modernecestdejavieux.wordpress.com/

lafeline-agnes

La Féline, Triomphe

Kendra Morris, Super Woman

Kendra Morris, Woman, Babble

Kendra Morris, Woman, Babble

Kendra Morris, c’est une de nos artistes préférées, vous devez commencer à le savoir si vous venez souvent voir ce qui se passe Dans La Tête des Filles. Elle sort un single pop à tomber par terre de bonheur : Woman.

Pour vous donner une petite idée de la musique de Kendra Morris, c’est de la soul 70’s totalement passionnante avec une esthétique propre de chez Wax Poetics. Les deux premiers titres « Le Snitch » et le très smooth « Twist & Burn » qui ouvrent le bal établissent un lien parfait entre Banshee et cet EP.

On vous présente le clip de Woman, écrit en réaction contre le grand n’importe quoi qui règne sur Instagram :

« Quand j’ai écrit Woman, j’étais en studio, troublée après m’être laissée surprendre à regarder des photos de femmes sur Instagram. Je me retrouvais traumatisée par les images postées par quelqu’un que je ne connaissais absolument pas. En regardant le profil de cette personne, je trouvais tout à coup ma vie insignifiante. C’est vrai que je suis un peu horrifiée par toutes ces photos de personnes qui mettent en scène leur vie sur les réseaux sociaux. Ce n’était pas seulement cette personne en particulier qui me mettait mal à l’aise, c’était l’idée de me retrouver obligée de me comparer à elle et d’y penser sans cesse. Aussitôt, le refrain de Woman m’est venu à l’esprit : always gotta be a woman making me feel like shit. »
C’est clair, net et sans bavures, on n’aurait pas dit mieux.

Kendra Morris, Banshee, Woman

Kendra Morris, Banshee, Woman

Avec sa voix de velours et bien sensuelle comme il se doit, elle sait s’adapter à toutes les tendances surtout sur le quasi-futuriste « Woman » ou, plus frappant encore, « Avalanche » où elle n’hésite pas à incorporer des éléments trap avec ses hi-hats robustes et sa TR-808 bien marquante.

Kendra Morris, Babble

Kendra Morris, Babble

Hormis ces tendances actuelles, la new-yorkaise reste fidèle à elle-même lorsqu’il s’agit d’émouvoir son auditeur via des interprétations grandioses sur des productions très « blaxploitation » comme la cinématographique « Wizards Float », « Cry Sometimes » ainsi que les rythmiques hip-hop d’ »Epilogue ».

Kendra Morris, photo

Kendra Morris, photo

Vous l’avez compris, Kendra Morris est de retour et est à l’aise dans ses baskets avec Babble. A mi-chemin entre soul, blues et rock, la belle new-yorkaise nous prouve qu’elle n’a rien perdu de sa fougue et de sa sensualité par rapport à quatre ans plus tôt. Et c’est justement ce qu’il nous manquait pour combler notre été.

un conseil, suivez là sur Facebook : https://www.facebook.com/kendramorrismusic

Mélanie Pain lâche prise avec son Parachute

melaniepain-photo8

Mélanie Pain a réalisé un vrai challenge artistique avec Parachute, son nouvel album, composé sans la moindre guitare à l’horizon. A la place, des pianos, petits et grands, trafiqués et arrangés, et des bribes électroniques, nappes, beats très légers, apportés par un grand plasticien sonore et excellent pianiste Gaël Rakotondrabe que l’on a vus sur scène avec Jean-Louis Murat et Antony & the Johnsons.

melaniepain5

Parachute s’ouvre avec Comme Une Balle qui préside à ce changement de cap pour la chanteuse pop de Nouvelle Vague ou de son précédent album Bye Bye Manchester. Mélanie Pain s’est investie comme jamais dans ce disque où elle se révèle, audacieuse, sensible, fragile et possédant une belle hauteur de vue.

melaniepain-photo2

Dès les premiers mots, contraste saisissant, légèreté feinte, mots acérés : « Je suis une balle perdue d’avance / en sursis au fond du silence / Ne me crois jamais sur parole / Je suis une femme devenue folle ».Rassurez-vous, Mélanie Pain n’est pas folle, mais nous, nous sommes folles de ce Parachute qui s’écoute comme un album et non comme des singles juxtaposés, avec l’intro de Lèvres Rubis qui donne la chair de poule et le déluge de notes de Comme Une Boite.

melaniepain-parachute

On vous présente Comme Une Balle, moment d’introduction dans l’esprit de Mélanie Pain qui ouvre toute sa vie, soulève les barrières, saute sans Parachute pour renaitre en grande artiste à la Björk ou à la Marianne Faithfull. Somptueux.

Sortie de Parachute le 28 octobre chez Kwaidan / !K7

En concert au Mama Festival le 14/10/2016

En concert au Café de la Danse le 01/02/2017

le site officiel de Mélanie Pain : http://www.melaniepain.com/

Lou Tavano en pleine Emotional Riot de rentrée !

13613572_10155165560242575_4018949076081607333_o

Des nouvelles de Lou Tavano ! Cette révélation du jazz dont on on vous disait le plus grand bien cet hiver a sorti un nouveau clip aux couleurs splendides, qu’elle a tourné en Ecosse cet été.

Emotional Riot est un nouvel extrait de son album For You qui continue de nous émerveiller sur la durée.

Un démarrage en douceur, avec « Quiet Enlightemment » et « Emotionnal Riot » mêlant tendresse, conviction et caractère. L’intensité de la voix est soutenue par la modernité des arrangements et une recherche mélodique qui indéniablement constituent l’autre pilier de cette belle production.

Emmenés par Alexey Asantcheeff, Monsieur Lou Tavano à la ville, (piano, composition, arrangement), Arno de Casanove (trompette), Maxime Berton (sax soprano & ténor, flûte), Alexandre Perrot (contrebasse) et Ariel Tessier (batterie), le Lou Tavano Sextet s’impose par la richesse et l’originalité de ses compositions et de son savoir-faire.

« For You » se présente comme une déclaration s’adressant au public et laisse percer émotion et sensibilité.

lou-pochette_alicelemarin_49b

Du cri au chuchotement, du murmure à l’incantation, de la mélancolie à l’embrasement, la large palette des sentiments trouve ici une interprétation juste, sensible fragile et grave.

Au final, un album dense, réussi, multipliant les influences pour se bâtir une véritable identité musicale et vocale permettant à Lou Tavano de s’affirmer désormais comme une figure majeure et influente du jazz et de la chanson.

On sera le 30 septembre au Café de la Danse pour applaudir Lou Tavano !

Réservations : http://www.cafedeladanse.com/lou-tavano/

Lou-Tavano-C-ACT-Alice-Lemarin_teaser_700x

Brisa Roché, nouvelle reine du Disco

brisaroché-photo

Brisa Roché a sorti un clip séduisant pour Disco, extrait d’Invisible 1 dont nous avons déjà parlé et dit grand bien en ces pages ! Disco a de quoi surprendre, musicalement d’abord avec ces réminiscences des rythmes disco même si la production confiée à Blackjoy reste plutôt électronique, et esthétiquement car Brisa Roché a réalisé avec la vidéo de Disco une belle mise en scène.

1

Brisa Roché accompagnée dans le clip de Disco d’adorables têtes blondes en tutu, se risquant à quelques pas de danse, et de petits garçons qui s’avèrent de redoutables danseurs, qui n’ont aucun problème à entrer dans le rythme et pourraient donner des complexes à bien des danseurs affûtés.

0

Disco montre la face dansante de l’album Invisible 1 qui ne quitte pas nos platines depuis quelques mois, disque entêtant, varié, bien produit, qui contient bien des merveilles et dont nous n’avons pas encore fait le tour. Mais pour l’heure, place à la découverte de Disco.

Invisible 1 est disponible chez Kwaidan Records

Brisa Roché sera en concert à la rentrée, les dates sur son Facebook