Flo Morrissey, déjà en haute rotation dans notre iPhone

Flo Morrissey

20 ans, et un premier single que tout le monde peut aimer. Flo Morrissey fait monter le buzz avec l’audio de Pages of Gold, ballade à l’ancienne, impossible à dater, entre la Californie des seventies, et les sons d’aujourd’hui. Cette jeune anglaise au look d’hippie a une voix particulière, très agréable, moelleuse et aérienne à souhait.

Les cordes et les guitares se sèchent se mélangent à la perfection. Flo Morrissey a déjà été comparée à Nico, Joni Mitchell, Alela Diane, Joan Bez, Karen Dalton…. L’an dernier, cette jeune londonienne âgée de 20 ans, s’est consacrée à l’écriture et l’enregistrement de son premier album en Californie. Réalisé avec Noah Georgeson (Devendra Banhart, Joanna Newsome, Little Joy), ce premier opus, qu’elle est actuellement en train de peaufiner à Paris, sortira au printemps 2015. On a hâte !

flo morrissey

Publicités

Yuna, un doux parfum venu d’Asie !

Yuna 2 credit Autumn de Wilde

Protégée des Neptunes, la belle Yuna originaire de Malaisie sort un deuxième album international nommé Nocturnal le 24 mars 2014. La facilité avec laquelle la musique de Yuna franchi les frontières ne devrait pas surprendre… Elle opère une fusion organique universelle entre pop contemporaine, folk acoustique et R&B Soul. Les chansons personnelles de cette artiste ont une charge émotionnelle profonde : mélodiquement irrésistibles, elles sont portées par sa voix attachante et habillées par une production imaginative et singulière qui suscite déjà des comparaisons avec le travail de Feist, Adele ou Norah Jones.

Enregistré à Los Angeles, Nocturnal marque une nouvelle étape pour Yuna développant le travail accompli lors de son tout premier disque — Yuna, 2012 — et son tube « Live Your Life » réalisé par Pharrell Williams. Parmi les onze titres scintillant et originaux de Nocturnal, on trouve : « Falling », un single enivrant de chaleur et produit par Robin Hannibal (de Quadron et du groupe soul-pop Rhye) ; l’effervescent « Rescue », un titre inspiré produit par l’auteur pop anglais Chris Braide ; « I Wanna Go », pétulant et optimiste, avec une production signée Michael Einziger (Incubus) ; et le climat doux-amer, obsédant, de « Someone Who Can », produit par Chad Hugo des Neptunes.

En concert le 26 mars au Point Ephemère

Dom La Nena, un talent à découvrir avec le clip de No Meu Pais

Notre coup de coeur musical dernièrement c’est Dom La Nena. Cette chanteuse violoncelliste brésilienne francophile a accompagné Jane Birkin, Camille, Sophie Hunger, Coming Soon, Étienne Daho, Rosemary de Moriarty, Piers Faccini… C’est avec ce dernier qu’elle a enregistré son premier album. Un coup de coeur, trésor intime de chansons folk tendres et lusophones, qui font la part belle aux choeurs et à des arrangements acoustiques insolites et élégants.

Elle a enregistré ce disque chez le musicien et peintre Piers Faccini. “J’ai travaillé seule pendant quelques jours, puis j’ai fait écouter le résultat à Piers, qui a immédiatement adoré. Ayant beaucoup écouté sa musique depuis l’adolescence, je rêvais secrètement de lui demander de participer, mais je n’osais pas trop… Heureusement il s’est proposé de lui-même, et à mon grand bonheur notre collaboration s’est faite en harmonie totale : tout ce que Piers ajoutait était juste, parfait, il n’y a pratiquement rien eu à enlever ni à modifier ! ”

on aime Dom La Nena

http://www.domlanena.com/

domlanenavisuel

Angus Stone, le retour de l’australien barbu


En solo, et sans Julia, Angus Stone fait des étincelles, le gendre idéal ? « Je pense qu’il s’agit de mon travail le plus personnel à ce jour » dit Angus Stone à propos de Broken Brights. « C’est un endroit où j’ai tendance à me réfugier, une petite tanière où j’ai toujours voulu vivre, entouré de toutes mes chansons et de tous mes contes. Cet album contient l’essence de ce que je cherchais depuis longtemps. » Une recherche qui l’aura amené à parcourir le monde, enregistrant dans un abri rustique niché dans les Alpes Suisses, sous la lumière intense du ciel bleu (et souvent rose) du littoral australien, puis dans une cabane délabrée avec vue sur la luxuriante campagne indienne.

Chaque morceau de cet album est d’ailleurs lié à une histoire. Angus a écrit ‘Bird On the Buffalo’ dans une chambre d’hôtel, au cours d’une tournée en Europe, alors qu’il réfléchissait à la symbiose qui existe entre l’oiseau et le buffle. ‘Wooden Chair’ quant à elle s’inspire de la mélodie du morceau d’Angus & Julia du même nom, Angus trouvant qu’il serait intéressant de la revisiter et de la faire vivre d’une nouvelle manière. Cette métaphore étant celle qui illustre peut-être le mieux la démarche d’Angus sur cet album : il s’est appuyé sur les éléments qui rendent la musique d’Angus & Julia si touchante tout en proposant un nouveau point de vue sur l’univers qu’ils ont créé. En écoutant ses attendrissantes méditations sur la vie, l’amour et l’absence, dont les paroles se font l’écho, on est à la fois en terrain familier et dans un endroit complètement nouveau, ce qui ravira sûrement les fans de toujours mais aussi les nouveaux venus.

Broken Brights le 6/11/2012

Attention talent : Moran sur les planches du Zèbre de Belleville le 28 mars


Beau et talentueux, Moran nous fait frémir dès qu’il ouvre sa belle bouche.

Ecorché vif, cet artiste fait entendre avec ce second album un côté plus animal avec une voix toujours aussi rauque et intense et qui lui donne un charme irrésistible.
Une voix cassée à la Arno et une mélodie mélancolique.

Les chansons sont plutôt sombres et pourtant il se dégage de ses textes et de ses harmonies vocales une manifique poésie, à la fois douce, feutrée et intense.

Voilà un grand talent à découvrir qui revitalise la chanson française à coup de folk américain.
Il ne faudrait pas passer à côté de cet artiste québécois aux chansons désarmantes de délicatesse.

http://www.moranmusique.com