GVMMV chante son amour avec le clip de Peu Importe extrait du disque ADN

GVMMV - ADN - PEU IMPORTE
GVMMV – ADN – PEU IMPORTE

GVMMV alias Gamma alias Marie Claverie, revient sur le site Dans la tête des filles pour un second single fabuleusement réussi, le clip de Peu Importe, qui accompagne la sortie de l’EP ADN que nous avons adoré. On vous le présente sur le site.

Après Dernier Voyage, GVMMV revient pour la sortie du EP avec le tube pop Peu Importe aux paroles portant un message fort sur l’acceptation des différences.

GVMMV – MARIE CLAVERIE – DANS LA TETE DES FILLES

GVMMV est de retour avec l’EP ADN, disponible sur toutes les plateformes digitales, et qui compte pas moins de six nouveaux titres à découvrir. Avec ses synthés et ses sons électro marqués par les années 80, la musique de GVMMV s’appuie sur des paroles sincères et pleines de sens. Avec ce disque, Marie se raconte sans fard, évoque la perte de son père, son amour pour une femme. Un disque très au dessus de tout ce que l’on a entendu ces derniers mois : il est difficile de ne pas être touché et emporté par ce tourbillon pop.
GVMMV, que l’on prononce Gamma, propose avec Peu Importe un morceau de pop électronique mélancolique. Des premiers pas troublants, dédié à son père, la perte, les plaies de l’enfance de la chanteuse qui se met à nue. Des paroles tristes qui convoquent des années blessées, sur fond de requiem planant d’un italo disco dans le beat et la mélodie vocale froide d’une pop française futuriste.

Voici la vidéo de Peu Importe à découvrir :

Marie a choisi GVMMV comme nom d’artiste en référence aux rayons Gamma. Un phénomène de désintégration d’un atome qui provoque des faisceaux très lumineux à l’image d’une lumière qui sort du chaos.
C’est aussi l’origine de la gamme, faisant écho au lien qu’a l’artiste avec le violoncelle et ses débuts dans la musique. Avec une mère musicienne et professeure au CNSM, Marie s’est très vite rendue compte que la musique était un art dans lequel elle pouvait se sentir libre. Après avoir pratiqué le violoncelle pendant plus de 12 ans, elle trouve sa voie en tant qu’auteure et interprète.

On vous conseille d’écouter attentivement les paroles de Peu Importe, dédiées à tous les couples, pour les aider à assumer leur amour, quel que soit le sexe, la race, l’âge… Un message fort et porté par un titre à la mélodie troublante.

GVMMV, 1er Ep ADN Sortie le 01/04/2022 chez Pool Agency

Lien digital officiel

GVMMV - ADN
GVMMV – ADN

GVMMV nous fait découvrir son Dernier Voyage sur Dans la tête des filles

GVMMV nous fait découvrir son Dernier Voyage sur Dans la tête des filles
GVMMV nous fait découvrir son Dernier Voyage sur Dans la tête des filles

GVMMV dévoile son premier clip, Dernier Voyage, et c’est une franche réussite. Le groupe nous entraine dans un univers pop électro bourré d’émotion. On vous conseille de découvrir le clip.

GVMMV que l’on lit Gamma est le projet pop électro de la chanteuse Marie qui se confie dans ses textes.

GVMMV, Marie Claverie, Dernier Voyage

GVMMV nous prend par surprise avec son premier clip Dernier Voyage, un titre stratosphérique évoquant le deuil et comment surmonter sa douleur avec une mélodie superlative et des textes superbement écrits dont on ne résiste pas à vous recopier un extrait. A la croisée de divers styles et de multiples influences, Marie, aidée de sa co-auteure Kim Gillier et de Christophe Casanave (compositeur de Marc Lavoine, Sylvie Vartan, Najoua Belyzel) slalome sur de la pop électro façon Kavinsky, Christine and the Queens ou encore Christophe.

« Je continuerai d’avancer sans toi

Rassure-toi, je n’aurai pas d’autre roi

Nous pourrons toujours babiller via la lune

Sans vile regret, crainte, ni amertume aucune.

Tout bas je te crie,

Ma frivolité et mes excès

Te chante mes extravagances,

Mes derniers secrets, mes derniers secrets… » Paroles de la chanson Dernier Voyage

Voici le clip de Dernier Voyage à découvrir :

GVMMV, ou Gamma, c’est ce qui rappelle à Marie, les gammes qu’elle a pu enchainer pendant douze ans sur son violoncelle, instrument qui l’a suivie depuis le conservatoire jusqu’aux scènes londoniennes où elle s’est produite régulièrement avec des groupes pop et folk jusqu’en 2015. Si elle est devenue artiste, c’est aussi grâce à sa maman, qui jouait des Ondes Martenot (l’un des plus anciens instruments électroniques, dont le vibrato est inspiré de celui du violoncelle), aux cotes de nombreux artistes tel que Radio Head, lui permettant ainsi de développer très tôt son oreille.

Son tout premier single « Dernier Voyage » qu’elle dédie à son père, sort le 29 octobre ainsi que le clip qui l’accompagne. Son EP est prévu en janvier 2022.

« Dernier Voyage », disponible sur les plateformes de streaming

GVMMV - DERNIER VOYAGE
GVMMV – DERNIER VOYAGE

Agnès Aokky vient hanter nos nuits avec le single Blue Dreams

Agnès Aokky, Blue Dreams

Agnès Aokky, un nom à retenir ! La jeune femme s’impose dans les talents de l’électro parisienne avec Blue Dreams, un titre onirique déjà repéré sur les compilations de La Souterraine. On vous présente aujourd’hui le clip, à voir absolument.

Musicienne, dj, journaliste, chanteuse, et bien plus encore, Agnès Aokky a beaucoup de talents, et son clip de Blue Dreams est une belle révélation.

Blue Dreams décrit ces moments entre crépuscule et aube qui s’éveillent à la sensualité et à l’envie de lâcher prise. Une pop qui vaut bien mieux que la dimension gentiment acidulée à laquelle ’on pourrait s’attendre à la première écoute, d’une candeur et d’une désinvolture masquant joliment des textes parfois teintés d’une belle profondeur.
« Blue Dreams, dont le choix du titre m’a été inspiré par la similitude avec les sonorités de l’expression blue jeans, sonne comme une confidence nocturne. » nous a expliqué Agnès Aokky.

Agnès Aokky et Zazou

Dj résidente au Rosa Bonheur sur Seine et squattant divers clubs parisiens, Agnès Aokky a aiguisé sa culture musicale chez Radio Nova pendant 8 ans. Son titre Blue Dreams est sorti sur la compilation ALLOPOP 2 de La Souterraine début 2021, cette chanson a illico séduit Fip Radio, Tsugi Radio, Radio Grenouille qui l’ont font tourner sur leurs ondes.

Le clip a été réalisé par Pascal Gary aka phormazero avec à la caméra Mathilde Marc, Laetitia Venezia, Agnès Aokky.

Blue Dreams à découvrir avec le clip :

« Un papillon grince des ailes il effiloche mon étincelle et moi, j’étais comme l’anamour je serai jeune pour toujours

Ils s’entassent elles s’embrassent
elles s’entassent ils s’embrassent

You’re talking through my lips…« 

Très active sur la scène électronique, Agnès Aokky a mixé dans nombre de clubs comme Le Wanderlust, La Gaité Lyrique, La Machine), et mijoté des mixes pour Rinse FM, Tsugi Radio, radio Comeme, Whypeopledance etc. Un premier titre mystérieux et prometteur particulièrement réussi, porté par des rythmes dansants qui donnent envie de se déhancher jusqu’aux petites heures de l’aube. Avec ses arrangements pop dansant, sa voix envoûtante, son ton poétique, Agnès Aokky s’impose comme l’un des talents les plus frais de l’électro féminine parisienne.

Agnès Aokky Nouveau single Blue Dreams Disponible chez Zazou Records / Kuroneko

Lien digital officiel

Agnès Aokky, Dans la tête des filles
Agnès Aokky, Dans la tête des filles

Mélie Fraisse, et les synthés émouvants de son premier maxi.

Mélie Fraisse par Nicolas Despis

Mélie Fraisse sort son premier EP. On a adoré son univers aussi délicat que sensible. Portrait d’une musicienne surdouée qui a choisi la pop et les synthés pour explorer ses états d’âme.

On découvre Mélie Fraisse avec A Walk, premier extrait d’un EP riche en pépites.

Notez d’abord que cette native de Sète est premier Prix de violon puis ingénieur du son diplômée du CNSM de Paris. Mais c’est avec les synthétiseurs qui l’a fascine qu’elle travaille ses chansons, et manipule les sons avec autant de magie qu’un redoutable esprit arty.

Mélie Fraisse,

Mélie Fraisse,

Mélie Fraisse joue des timbres et des sons en virtuose des synthétiseurs, transforme son violon classique et ses guitares en signal électrique, pulse l’anglais avec humour et cynisme. Entre mélodies sucrées et rigueur électronique, voix éthérée et basses saturées, sa musique aérienne nous happe par ses refrains pop entêtants. Le 7 juillet, elle sort un 1er EP 6 titres réalisé par Frédéric Soulard (MAESTRO).

Voici le clip d’A Walk de Mélie Fraisse :

Le passage dans les conservatoires, l’accompagnement de nombreux artistes et la proximité des grands studios lui a donné l’envie d’exprimer sa propre musique. Son projet qualifié d’électro melodic orchestra reflète son amour pour la chanson pop, populaire, accessible, que l’on aime fredonner, sa passion pour les couleurs électroniques denses et parfois saturées.

Melie Fraisse par Nicolas Despis

Melie Fraisse par Nicolas Despis

Tout au long de l’EP, Mélie Fraisse propose des airs planants, des mélodies en français et en anglais, avec des envolées de basses à faire vibrer le sternum (comme on aime).

Elle affirme : Beth Gibbons, J.S. Bach, Pink Floyd, Prokofiev, Metronomy, Kraftwerk, The Doors, elle nourrit ses influences dans la sensualité, les profondeurs de la matière sonore et de l’écriture musicale, la transe et l’envoutement.

Autre extrait, The Decay :

Nos titres préférés du EP : A Walk, D, The Decay, Hémisphère.
Il sort le 07 juillet en digital.

Le site officiel de Mélie Fraisse : http://www.meliefraisse.com/

MELIE FRAISSE - PREMIER EP - COVER

MELIE FRAISSE – PREMIER EP – COVER

Noon, découverte trip hop avec The Logical Song

noon

Noon est notre découverte de la semaine : un beau brin de voix, beaucoup de charme, et un titre qui parle à tous, The Logical Song, la cover de Supertramp que nous vous faisons découvrir sur le blog !

D’abord présente sur la scène électro funk au sein du groupe Shenkin en 2011, elle arrive aujourd’hui avec une reprise de Supertramp « The logical song » (écrite et composée par Roger Hodgson, le co-fondateur de Supertramp), qui ouvre son album « Love in translation », dont l’univers est irrésistiblement sensuel et personnel, et renvoie à l’invisible et au monde caché de nos émotions…

On vous en reparle très vite, et ce n’est pas un poisson d’avril !

Noon 1