Delphine Coutant hante notre Nuit Philharmonique

Delphine Coutant, La Nuit Philharmonique

Delphine Coutant offre sa folie douce et contagieuse avec l’album La Nuit Philharmonique

Nous sommes tombées en pâmoison pour La Nuit Philharmonique de Delphine Coutant, un cinquième album aussi étrange que surprenant qui emmène dans un voyage au bout de la nuit.

Voilà notre découverte musicale du moment : Delphine Coutant qui transcende avec audace les codes de la chanson française avec sa musique arrangée, habitée, et très personnelle qui pourraient plaire aux fans de Camille et Klô Pelgag. Du charme, de la discrétion, de la délicatesse et du talent, beaucoup de talent. Depuis une quinzaine d’années, Delphine Coutant distille une petite musique qui s’installe en douceur dans nos cœurs et nos esprits.

Delphine Coutant, album

Delphine Coutant, album

Quatre ans après « Parades Nuptiales », cette violoniste de formation revient avec un cinquième album subtilement baptisé « La Nuit philharmonique ». Treize chansons, autant de bijoux mélodiques et poétiques, inspirés par la musique classique, la littérature, le cinéma mais aussi par la nuit et ses mystères, la beauté de la nature et l’amour de son autre métier, Delphine est paludière du côté de Guérande

En écoute, la Nuit Philharmonique :

Interview :
La nuit est très présente sur l’album. Que représente-t-elle pour vous ?

Delphine. Le rêve, le mystère, l’inconnu, toutes nos étrangetés, ce peut être aussi la folie. Elle est pour moi totalement ambivalente : source de peurs mais aussi terrain d’exploration infini.

Quelles ont été les influences pour ce dernier album ?
Delphine. J’ai puisé dans mon histoire mais aussi dans le cinéma et la littérature. J’ai eu besoin de revoir les films de David Lynch, de Bergman, j’ai lu Kafka et Joyce Carol Oates, ainsi que des ouvrages de philosophie et de psychanalyse. Et bien sûr, la nature, dont j’ai tant besoin, m’inspire beaucoup.

La Nuit Philharmonique, Delphine Coutant

La Nuit Philharmonique, Delphine Coutant

Chanteuse, pianiste et violoniste, la Nazairienne Delphine Coutant trouve une fibre nouvelle, plus traditionnelle, dans son cinquième album, La Nuit Philharmoniques. Un univers qu’imprègne un fort sentiment de la nature, auquel l’autre métier de la chanteuse, qui est paludière à Guérande, n’est sans doute pas étranger.

Elle y approfondit son travail sur les timbres si proches de la voix et des instruments à cordes, en donnant aux textes et aux mélodies un écrin, une enveloppe précieuse, tant musicale que visuelle. Pour cet album, Delphine Coutant étoffe ses sonorités avec l’appui de Matthieu Ballet, apprécié auprès de Miossec, Alexis HK, Ignatus, et Thomas Fersen.

En écoute, voici Dehors Tout refleurit :

Vraie originale et nourrie de concepts artistiques qui la font flirter avec l’art contemporain, Delphine Coutant s’est construite un piano flottant, qui va l’entrainer dans une vaste série de concerts dans tous les lieux humides de France : lacs, rivières, mers et océans. A ne pas rater si elle joue près de chez vous.

Toutes les dates sur son site officiel 

Delphine Coutant

 

Publicités

Le mag Causette lance son festival à Bordeaux du 22 au 25 juin

Festival Causette

Festival Causette

L’un de nos magazines préférés, Causette, dévoile un festival solidaire aux femmes avec une belle affiche de concerts. A ne pas rater à Bordeaux du 22 au 25 juin.

Causette se lance dans un festival culturel de qualité. On détaille le programme avec entre autre des concerts de Cléa Vincent, Norma, Sônge, Yelle, Airnadette, Ann Clue, La Fraicheur, Corine, Rebeka Warrior – Sexy Sushi, Boys In Lilies, Oxmo Puccino, Meylo

Le magazine Causette investit Bordeaux du 22 au 25 juin avec un Festival solidaire aux femmes qui présente la jeune scène musicale.

Du 22 au 25 juin, les amateurs de jeunes talents musicaux pourront découvrir à Bordeaux dans le cadre du Festival Causette des artistes comme Yelle, Cléa Vincent, Sônge, Corine, La Fraîcheur, Rebeka Warrior – Sexy Sushi, Oxmo Puccino, Airnadette…

Le magazine Causette lance son festival avec l’ambition de devenir un événement féministe régulier et permettant de sensibiliser le public à la cause des femmes et à toutes les problématiques qui les concernent, de la santé au monde professionnel.
Causette, un Festival Solidaire et culturel.

Causette, le festival solidaire

Causette, Festival

Causette, Festival

En plus des concerts, le Festival Causette proposera un village et la découverte de nombreuses associations, des débats, des tables-rondes…. et également du cinéma et du théâtre.

Pour le cinéma, on pourra compter sur Julie Gayet qui vient présenter son film CinéastX(s), et l’on verra en découverte des projections du Ciel attendra de Marie-Castille Mention-Schaar et en avant-première la projection de Cherchez la femme Sou Abadi. Le festival Causette aura aussi un volet théâtre avec notamment des représentations des Monologues du Vagin. A noter que la pièce fête ses vingt ans à cette occasion.

La première édition 2017 se déploiera sur plusieurs sites de Bordeaux et ses environs, pour qu’au fil des années l’implication des lieux, des associations, des acteurs régionaux participent à faire de ce rendez-vous annuel les « Universités d’été » de l’Egalité et du Féminisme.

Festival Causette à Bordeaux

Festival Causette à Bordeaux

Pour se faire, Causette va rassembler un nombre important d’acteurs et d’associations et prévoit des tables-rondes, des débats, de quoi faire bouger les lignes en famille, découvrir de nouveaux artistes, prendre du plaisir tout en défendant l’éducation, l’insertion, la santé des femmes et la lutte contre les violences

Rendez-vous à Bordeaux du 22 au 25 juin.

Toutes les infos pratiques et la programmation sur le site du festival

Festival solidaire Causette

Festival solidaire Causette

Fishbach nous met à sa merci avec Y crois-tu ?

Fishbach, A ta merci

Fishbach, A ta merci

Fishbach dévoile un nouvel extrait de son futur album A Ta Merci.

Fishbach fascine la critique du moment, et après les Trans Musicales de Rennes où elle a été la révélation incontestée, elle vient de sortir deux nouveaux titres que l’on vous présente sur le blog.

Fishbach, Y crois-tu ?

Fishbach, Y crois-tu ?

Très attendue depuis son premier EP unanimement salué, c’est pour notre plus grand plaisir qu’elle revient nous faire vibrer, avant de dévoiler son premier album À Ta Merci le 27 janvier prochain sur le label Entreprise/Also.

Y Crois-tu ?, nouvel extrait à savourer de Fishbach

Révélée l’an dernier avec le single « Mortel », Flora Fishbach est la figure incontournable des Transmusicales cette année. L’année dernière, elle présentait son tout premier EP de quatre titre et surtout le single « Mortel ».

Fishbach a également dévoilé le somptueux Invisible désintégration de l’univers, autre extrait de l’album A Ta Merci.

On découvrait alors l’OVNI Fishbach et sa voix mi-Desireless mi-Catherine Ringer et son côté cold-wave qui donne un coup de frais – voire de froideur – à une scène pop française, souvent trop gnan-gnan pour totalement nous plaire. Fishbach, elle, nous séduit avec sa magie et sa voix menaçante qui nous fait frissonner.

Fishbach, La Cigale

Fishbach, La Cigale

« J’attendrai mille ans mon garçon
Je suis la plage à ma façon
Comme le vent sculpte ma crinière
Je suis l’élément l’atmosphère
Je suis tes visions sur la dune
Je fais l’avion vers la fortune… »

Fishbach se produira à la Cigale le 14 mars prochain. On vous reparle très bientôt de son album A Ta merci que l’on attend de pied ferme pour bien démarrer 2017.

son Facebook est ici : https://www.facebook.com/FFishbach/

fishbach

Fishbach, Entreprise

Une journée au cirque Alexis Gruss pour Pégase et Icare

Affiche TOURNÉE 40x60BD

En ces temps difficiles, la visite du cirque Alexis Gruss pour le spectacle Pégase et Icare a été une aubaine. Nous avons eu la chance d’assister au répétitions, de visiter les écuries, de rencontrer cette famille incroyablement sympathique et animée d’une passion contagieuse, d’écouter bouche bée Alexis Gruss en personne se raconter avec pudeur et sagesse, avant de voir le spectacle mi-équestre, mi-aérien avec l’apport des Farfadais qui voltigent dans le ciel.

P1010312

Une performance remarquable à voir à Paris sous le chapiteau du Bois de Boulogne jusqu’au 6 mars 2015, puis en tournée des Zénith.

P1010319

22 et 23 mars : Zénith de Saint-Etienne
26 et 27 mars : Zénith de Limoges
29 et 30 mars : Zénith de Nantes
5 et 6 avril : Le Millenium à Epernay
9 et 10 avril : Zénith Arena de Lille
23 et 13 avril : Zénith de Rouen
16 et 17 avril : Zénith de Caen
19 et 20 avril : Zénith de d’Orléans
23 et 24 avril : Zénith de Nancy
26 et 27 avril : Zénith de Dijon
30 avril et 1 mai : Zénith de Montpellier

Pour réserver :  www.alexis-gruss.com

P1010322

P1010326

Places prises pour le nouveau spectacle de Mummenschanz au Théâtre Antoine

mummenschanz, theatre antoine

On a hâte de voir le nouveau spectacle de Mummenschanz au Théâtre Antoine ! Difficile de présenter cette troupe suisse entre mîmes, bricolages, one man show, mais qui joue dans en silence, toujours !

Pierre-Antoine Grisoni / Strates Mummenschanz, Théâtre du Passage, Neuchatel, le 21 septembre 2014.

Pierre-Antoine Grisoni / Strates
Mummenschanz, Théâtre du Passage, Neuchatel, le 21 septembre 2014.

On s’envole avec cet oiseau de lumière, on se laisse simplement bercer par cette poésie silencieuse. On en perdrait presque conscience que des hommes, au prix d’un travail qui se fait oublier, sont dedans, dessous, derrière tout cela. Forcément, ils ne disent pas un mot. Ils ne sont que quatre. Difficile à croire quand ils viennent saluer, le masque enfin tombé. Pas de texte, pas de dialogue mais les historiettes qui se déroulent sous nos yeux valent bien tous les scénarios bavards, à l’image de ces élans langoureux que deux énormes figurines transforment en danse presque érotique ou encore ce couple aux visages garnis de rouleaux de papier toilette et qui résume le sens de l’amour et de la vie en quelques poignées de secondes.

Pierre-Antoine Grisoni / Strates Mummenschanz, Théâtre du Passage, Neuchatel, le 21 septembre 2014.

Pierre-Antoine Grisoni / Strates
Mummenschanz, Théâtre du Passage, Neuchatel, le 21 septembre 2014.

Cet enchantement coloré, bourré d’humilité autant que d’inventivité est encore pour quatre dates en France. Ceux qui iront l’applaudir auront du mal à ne plus croire en la magie après…

Mummenschanz
Nouveau spectacle 2015
au Théâtre Antoine du 3 au 12 juillet 2015

Réservations ici

Fork, l’Electro Vocal Circus à découvrir à Bobino le 14/04 !

fork, bobino

Ce groupe est délirant ! Réputé pour faire des spectacles en tous points fous et ahurissants, on a va aller les écouter à Bobino jouer Lady Gaga et Beyoncé uniquement à la voix, sans instruments, en rejouant tous les sons.

Fork est aussi reconnaissable à ses costumes extravagants, haute couture, son sens de l’humour et de l’autodérision, son esprit glamour, ses jeux de lumières dignes des plus grands shows et ses mises en scène sophistiquées.

Le groupe chante les succès internationaux (hits et ballades) avec des arrangements étonnants, laissant la place à chacune des voix. Le répertoire est très large, de Viva la Vida de Coldplay, à Led Zeppelin, AC/DC ou Beyonce en passant par une interprétation poignante du Bohemian Rhapsody de Queen ou de Always on the run de Lenny Kravitz… A chaque concert, de titre en titre, les spectateurs sont stupéfaits à l’écoute de ces chansons ré-arrangées. L’effet de surprise est très important dans le déroulement du show.

Mardi 14 avril à bobino
14-20 rue de la Gaité 75014 Paris – réservations : 01 43 27 24 24
tarifs : 20 à 50 € – billets en vente au théâtre – BilletReduc, FNAC, TicketNet

fork

A voir au théâtre : les Lois de la Gravité à Hébertot

40-60lesloi_def.indd

Les lois de la Gravité est une pièce tragi comique qui séduit autant par la qualité poétique de Jean Teulé que par l’implication des comédiens. Cette pièce met en scène un policier poète, musicien, humain, sensible et écorné par la vie, et une femme au destin tragique (Florence Loiret Caille) qui vient avouer le meurtre de son mari alors que dans quelques minutes son meurtre sera prescrit par la loi.

les lois de la gravité
crédits Guy Courtheoux

Suspense, émotion et dialogues surprenants. On se laisse guider et on se prend d’affection pour ces destins bourrelés, et tellement humains. Dominique Pinon, comme sorti de Delicatessen nous sort ses mimiques incroyables avec sa tête en pâte à modeler. Sa voix stupéfait. Il hypnotise et nous fait basculer dans l’absurde avec une facilité déconcertante. Florence Loiret Caille n’en est pas moins émouvante, en laissant deviner ses fêlures petit à petit.

Les Lois De La Gravité, au théâtre Hébertot, 78 b Boulebard des Batignolles Paris 17.
Soirées : du mardi au samedi à 19h
Réservations : http://theatrehebertot.com/

les lois de la gravité
crédits Guy Courtheoux