La Jeanne, un des plus beaux sourires de la nouvelle chanson française !

On la compare à Camille, à Olivia Ruiz, à Jeanne Cherhal, et toutes ces comparaisons ont des raisons d’être ! Ayant démarré dans le théâtre, la comédienne Jane Bréduillard est une chanteuse de charme, et de choc, car physique, intense et dotée d’une voix de bronze.

janephoto-2

La demoiselle aime flirter aussi bien avec le théâtre qu’avec la chanson sans se décider pour l’un ou pour l’autre. Elle fait bien. Il n’y a qu’à voir l’enthousiasme qu’elle suscite auprès du public quand elle est non plus Jane Breduillard, seule en scène avec les mots de Raymond Devos (dans «De vos à moi» présenté avec succès pour la troisième fois au Off cette année) mais La Jeanne, avec les mots d’Emilie Mouret et Nathalie Kaufmann mâtinés de musique latine par Roberto Bacchérini.

Elle chante comme on ouvre son coeur. Elle est comme ça La Jeanne. Une fleur, de celles qu’elle accroche à ses cheveux et son corsage avant de rentrer sur scène et qui s’offre, capiteuse ou délicate, c’est selon. Car la jolie môme titille, charme, envoûte, joue sur toute la gamme du féminin portée par un répertoire sur-mesure et une voix qui swingue, se perd dans le grave, s’envole, va où elle veut

Au final, nous nous retrouvons avec un cocktail de rythmes et de mélodies d’inspiration latine (cumbia, boléro, rumba…) à la sauce italienne (Paolo Conte n’est pas bien loin…) et un soupçon de musique de l’Est (Goran Bregovic).

07/09 : Avignon – Cultura Sorgues (showcase) 15h30
07/09 : Avignon – Théâtre des Carmes 20h30
27/09 : St Germain en Laye – L’Estival (Théâtre Alexandre Dumas) 20h
05/10 : St Germain en Laye – Vitrine découverte de l’Estival 14h
10/10 : Paris – Sentier des Halles 20H (1ère partie Pauline Paris)
29/10 : Paris – Chanson Française en Sorbonne
06/11 : Lempdes (63) – La 2Deuche 20h
19/11 : Paris – La Reine Blanche (Festival Fédéchansons) 19h
22/11 : Beaucourt (90) – MPT G. Brassens (en 1ère partie de Loïc Lantoine) 20h

http://www.la-jeanne.com

la Jeanne scène

Hélène Vincent, une comédienne éblouissante au théâtre dans Ita L, née Goldfeld

Image

Tirée d’une histoire vraie, Ita L née Goldfeld est un petit bijou d’écriture, qui parle à tout le monde en décrivant le désarroi d’une femme à l’heure du choix.

ta L. née Goldfeld a une heure pour choisir : fuir ou attendre… D’Odessa à la rue du Petit Musc, elle a déjà vu tant de choses. « On est en sécurité en France » il disait Salomon… D’après une histoire vraie, cette pièce nous emmène dans le voyage de toute une vie avec l’amour, la force de résister au malheur et la confiance en l’avenir pour bagages. Ita, femme ordinaire, va-t-elle poursuivre son chemin ? Une heure, rien qu’une heure, pour en décider…

 

à 19 h dès le 5/02/2013 au théâtre du Petit Saint-Martin

Réservations

 

 

Lu, vu, et adoré Volpone ou le Renard au Théâtre de la Madeleine


Etudié autrefois, j’ai savouré chaque seconde de Volpone ou le Renard, pièce corrosive de Ben Jonson, mis en scène par Nicolas Briançon au Théâtre de la Madeleine. Dramaturge, comédien, poète, critique et personnalité littéraire à l’influence considérable sur son temps, Ben Jonson (1572 ?-1637) fut le contemporain de Shakespeare et de Marlowe. Maître de la  » comédie de mœurs  » à l’époque élisabéthaine, on lui doit surtout le très sarcastique Volpone (pièce en cinq actes créée en 1605), universel chef-d’œuvre de l’histoire du théâtre.

À Venise, au XVIe siècle, le marchand Volpone, mis en prison pour dettes, y fait la connaissance du rusé larron Mosca. Un coup de chance lui ayant rendu richesse et honneur, et sur le conseil de Mosca devenu son intendant, Volpone fait croire à sa mort prochaine pour duper ceux qui l’ont accablé, en leur promettant son héritage…

La pièce de Ben Jonson fut adaptée en allemand par Stefan Zweig (création à Vienne en 1926) et en français par Jules Romains (création au Théâtre de l’Atelier en 1928 avec Charles Dullin en Volpone).

à voir ABSO-LU-MENT !
http://www.theatremadeleine.com/

On va voir les Menteurs au Théâtre de la Porte Saint-Martin !

Voici notre première sortie de la rentrée ! Les Menteurs au Théâtre de la Porte Saint-Martin avec Chevallier et Laspalès en bobbies anglais !

on a été séduit par le pitch
Chargés d’annoncer une mauvaise nouvelle à deux personnes âgées au cœur fragile, deux braves « bobbies » appuient sur la sonnette d’un petit pavillon le soir de Noël… La maladresse des deux policiers n’égalant que leur absence de jugeote, l’affaire prend rapidement une tournure des plus burlesques. La vieille dame n’a plus toute sa tête, une voisine inquiétante terrorise son monde, un pasteur cache quelque chose, une jeune fille peut en cacher une autre, un chien aboie, puis… De coups de théâtre en quiproquos désopilants, on rit sans cesse jusqu’au dénouement le plus inattendu.

on vous racontera !
http://www.portestmartin.com/

I love you, Doris Darling !

Oh la vilaine, Doris Darling est une « bitch » nous dit l’affiche, de quoi nous alerter ! Doris Darling sera sur la scène du Petit Saint-Martin dès le 14 septembre prochain. Attention, comédie décoiffante en vue ! Vous aimez les histoires dévastatrices, injustes, foncièrement méchantes et terriblement haineuses ? Doris Darling, interprétée par Marianne Sergent, fait partie de ces femmes qui aiment à faire du mal, détruire, accabler, grâce à un talent peu commun : celui de l’écriture, et celui des relations. Doris Darling est de ces femmes dont la plume pèse lourd. Vous découvrirez au Petit Saint-Martin l’histoire terrifiante et drôle de cette journaliste anglaise, dont les articles peuvent faire couler beaucoup d’encre, voir beaucoup plus.

http://www.doris-darling.com
Doris Darling
Une comédie anglaise de Ben Elton avec Marianne Sergent
Traduction, Adaptation, Mise en Scène : Marianne Groves
Théâtre du Petit Saint-Martin