L’Orchestre Parfum fait résonner ses belles notes parfumées

L'orchestre Parfum - marque de parfumerie

L’Orchestre Parfum nous a séduit autant par la qualité de ses six parfums d’artisans que par son concept : à chaque parfum, un grand musicien crée un morceau pour l’accompagner.

Avec l’Orchestre Parfum, le parfum se savoure en musique : chacun des six parfums possède sa propre musique, et c’est envoûtant.

L'Orchestre Parfum dévoile son 6ème parfum : Piano Santal

L’Orchestre Parfum dévoile son 6ème parfum : Piano Santal

Voilà une vraie découverte, nous avons pu découvrir les six parfums unisexes de L’Orchestre Parfum et on a trouvé notre bonheur, nous qui étions lassées des parfums industriels.
En plus, pour l’Orchestre Parfum, il y a à savourer la musique du parfum. Pour la première fois, la musique sublime les plus belles notes de la parfumerie. La gamme comprend six luxueux parfums unisexes conçus à la main par les plus grands artisans, parfumeurs et musiciens français. Nouvelles notes. Nouveaux accords. Nouvelle harmonie, et ce n’est pas du marketing.

La gamme de L'Orchestre Parfum

La gamme de L’Orchestre Parfum

A l’origine, il y a un duo de Parfumeurs : Anne-Sophie Behaghel & Amélie Bourgeois qui ont créé les six fragrances en collaboration avec les métiers d’art de la musique. Les parfums sont conçus à Paris, fabriqués à Grasse, 100% naturel produit et distillé en France.

Voici la vidéo de L’Orchestre Parfum avec Mathias Berchadsky qui joue son morceau Flamenco Néroli :

« L’ouïe et l’odorat sont deux sens extrêmement puissants pour véhiculer l’émotion, explique Pierre Guguen, à l’origine de cette performance. Or nous avons tendance à les négliger et à surinvestir la vue. ».
Il y a deux ans, cet ex-chef de projet de la marque Comme des Garçons s’est plongé dans les odeurs des instruments, les bois, les cuivres, l’huile de lin des vernis, et y a découvert une palette d’odeurs spécifique. Il y a greffé ses propres souvenirs auditifs et olfactifs (un guitariste de flamenco entendu dans les jardins fleuris de l’Alcazar, une joueuse de koto dans un temple tokyoïte baigné d’encens…) et, avec les nez Amélie Bourgeois et Anne-Sophie Behaghel, a écrit cinq parfums. Puis il a chargé des musiciens d’en composer la transcription sonore.

Voici une vidéo pour approfondir la découverte :

L’Orchestre Parfum a l’ambition de créer une alchimie nouvelle entre l’essence d’instruments de musique (copeaux de cèdre guitare flamenca, éclat de cuivre trombone) et les plus belles notes de la parfumerie (rose, encens, cuir) inventée par deux parfumeurs de talent et six musiciens virtuoses.

Voici les six créations :
– Le premier, Flamenco Néroli donne le ton d’entrée de jeu: la fleur d’oranger, comme symbole de l’Espagne et plus précisément de Séville avec le son flamenco du guitariste Mathias Berchadsky.

– le second Thé Darbouka déploie des premières notes qui se font presque duveteuses, pour s’enrouler autour du davana, posé sur un lit d’immortelle, porté par le son de darbouka de Nicolas Leroy.

– le troisième Rose trombone est parfum au sillage affirmé, (notamment de par les bois ambrés), qui se fond bien dans le thème des cuivres composé par Nicolas Benedetti.

– le quatrième, Cuir Kora, marque un accord de cuir tanné à l’ombre d’un manguier en pleine savane, épicé (cardamome), magnifié par le jeu de Cheikh Diallo.

Pierre Guguen, le fondateur de L'Orchestre Parfum

Pierre Guguen, le fondateur de L’Orchestre Parfum

– le cinquième Encens Asakusa est un encens poudré et baumé qui célèbre le souvenir d’une artiste jouant du koto au sortir d’un temple à Tokyo avec un thème joué par Fumie Hihara.

– le sixième et dernier Piano Santal donne l’impression de s’endormir dans un piano entouré d’effluves de draps blancs avec le piano d’Edouard Ferlet.

On écoute L’Orchestre Parfum – Fumie Hihara – Encens Asakusa :

Pour chacun des six parfums, Pierre Guguen et les parfumeurs dessinent les grandes lignes olfactives des parfums, dont s’inspirent ensuite les musiciens pour composer à leur tour. Les artistes musicaux ont été choisis par Pierre Guguen, il s’agit de véritables amateurs de parfums, totalement investi dans l’univers du concept et à qui l’émotion du parfum a inspiré la création d’un morceau de musique original et dédié.

Le résultat est à tomber, un conseil, commandez vous un parfum, vous ne serez pas déçus, et votre parfum ne ressemblera à aucun autre de trop connu.

En savoir plus sur la marque

Bonus :

L’interview de la parfumeuse Anne-Sophie Behaghel :